Comment réagir face aux disputes des enfants ?

Comment réagir face aux disputes des enfants ?

Les disputes entre frères et sœurs sont assez fréquentes. Dès que la famille s’agrandit, la vie de famille se trouve chamboulée et les crie ainsi que les pleurs animent la maison. Les bagarres finissent par mettre les nerfs en pelote. Difficile de ne pas s’énerver dans certaines situations. Comment réagir devant les disputes de vos enfants ?

Apprenez à accepter les conflits

Vous avez toujours tendance à penser que les conflits fraternels sont nocifs. C’est une idée reçue qui induit les parents à réagir maladroitement. Au contraire, les disputes entre frères et sœurs sont très bénéfiques et renforcent leur lien. Les conflits se présentent comme une opportunité pour chaque enfant de s’affirmer et de ne pas vivre sous l’illusion de l’autre. De ce fait, effacer les disputes de votre quotidien pourrait avoir un impact sur leur développement. Vous pourriez créer un blocage à leur apprentissage. En se bagarrant, ils découvrent la notion de la confrontation qui se termine par une négociation et une réconciliation.

Faut-il intervenir ou pas ?

Les disputes sont utiles pour leur développement. Cependant, vous devez surveiller les évènements quand les tons commencent à monter ou que quand l’un ou l’autre jette des objets ou claquent la porte. Même les bagarres contribuent à l’apprentissage, cela ne doit pas se faire au détriment de l’autre, qu’il devient le bouc émissaire. Restez à l’écoute des plaintes, mais évitez décréter une solution à la situation. Vous pouvez leur proposer votre aide pour résoudre le conflit qui les oppose.
Prenez le temps d’écouter tous les protagonistes du conflit. Soyez neutre comme un médiateur. Vous devez juste les aider à trouver la source du conflit, puis laissez-les trouver la solution eux-mêmes. Après tout vous n’aimeriez pas qu’une troisième personne vienne s’imiter dans vos disputes de couple. Alors, pourquoi le faire pour les conflits entre vos enfants ?

Mettez-vous à leur place

Généralement, les disputent naissent autour d’un seul objet. Que ce soit un vêtement, un jouet, une part de gâteau, un jeu… Le ton a tendance à monter pour des broutilles. L’un des enfants convoite et que l’autre n’est pas près de céder. Au lieu de mettre court aux disputes, non pas pour les alimenter, mais pour changer l’objet de convoitise. Vous pouvez transformer les conflits en jeu pour relâcher la tension.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench