Les personnes âgées et les médicaments

Les personnes âgées et les médicaments

Y a-t-il quelque chose de particulier à savoir quant aux médicaments destinés aux personnes âgées ? Il semble bien que oui, puisque, même si la longévité de l’homme a été prolongée grâce aux avancées scientifiques et médicales, il n’en reste pas moins qu’à un certain âge, l’organisme ne fonctionne plus comme avant.

Les précautions à prendre

Aussi, des précautions sont à prendre pour que la vie des seniors se passe la plus normalement possible. Car la prise de médicament peut exposer les seniors à des risques sanitaires graves. Au lieu d’améliorer leur santé, certains médicaments ou l’utilisation qu’ils en font peut la compliquer. Ce qui veut dire que les soins et les traitements des seniors doivent se faire sous une stricte surveillance médicale. Le fait est que, plus on prend de l’âge, moins le corps réagit. L’organisme d’une personne qui approche les 100 ans ou qui est centenaire perd de son efficacité, c’est certain. Le foie, le coeur et les reins ne métabolisent plus de la même manière qu’avant et ont plus de mal à éliminer les médicaments. C’est tout simplement les capacités d’épuration des personnes âgées qui diminuent considérablement. Par conséquent, elles ne peuvent pas recevoir la même posologie qu’une personne dans la force de l’âge.

La prudence est de mise

La vigilance est vitale pour les personnes âgées car, comme dit précédemment, les reins ne fonctionnent plus comme quand elles avaient 20 ans, alors que ces organes sont les principaux filtres du sang. Donc, si le sang est mal filtré, les toxines vont commencer à s’accumuler, ce qui peut être fatal. La plupart du temps, la seule solution est de réduire la posologie. Les médecins aussi doivent se garder de donner une liste trop longue de médicaments à donner aux seniors, puisque leurs corps n’ont plus la capacité de faire face aux inévitables effets des interactions médicamenteuses. Quant aux seniors, en cas de consultation, ils doivent toujours signaler à leur médecin les médicament qu’ils prennent, surtout, ceux qu’ils utilisent depuis longtemps. Autant que possible, il est préférable d’éviter aux seniors la polymédication. Le risque d’inefficacité et d’intoxication médicamenteuse est trop grand alors.

Ces maladies néfastes pour les médicaments

Etonnant n’est-ce pas, d’entendre dire que certaines pathologies peuvent nuire à l’action de certains médicaments ? En fait, elles le sont lorsqu’elles modifient la physiologie d’une personne, âgée en l’occurrence. Par exemple, un trouble cardiaque peut modifier la façon dont le sang se répartit dans le corps, ce qui va influencer nécessairement sur les médicaments qui dépendent du bon fonctionnement du flux sanguin. L’activité et la répartition des médicaments peuvent donc en pâtir. Dans tous les cas, un médecin qui prend en charge un senior doit toujours s’informer des traitements que celui-ci reçoit et suit. Il doit aussi s’assurer de l’état général de son patient avant de lui prescrire, ou non ; de nouveaux médicaments. Le pharmacien doit agir de même avant de délivrer un quelconque médicament à un senior qui demande peut-être des traitements pouvant être délivrés sans ordonnance médicale.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench